Organisation du travail et management



Organisation du travail et management
L’équipe pluridisciplinaire de l’IRCAF Réseau aborde les problématiques de santé et de risques liés à l’organisation du travail et au management au travers de plusieurs dimensions : psychosociales, ergonomiques, économiques et réglementaires.

L’organisation et/ou le management, les conditions matérielles, environnementales et mécaniques, jouent un rôle déterminant dans les atteintes à l’intégrité physique et psychique des acteurs du travail.

Si les changements dans le contenu du travail, les évolutions de son organisation et des conditions de son exercice conduisent parfois à des améliorations, le sentiment de dégradation est dominant chez les salariés et les acteurs en charge de la prévention de la santé et de la sécurité dans l’entreprise.


La rigidité de certaines organisations et l’intensification du travail constituent l'un des facteurs de dégradation de la santé et d’émergence de nouveaux risques mettant en évidence une dimension psychique.

De nombreuses analyses et enquêtes témoignent de l’accroissement relatif des facteurs mentaux et psychologiques. Des formes spécifiques de souffrance (anxiétés, inquiétudes, craintes) et de pathologies pouvant être liées à des phénomènes de harcèlement moral, sont de plus en plus constatées. Le terme de stress est souvent utilisé pour dénoncer les conséquences de ces mauvaises conditions de travail.

Des tensions psychiques peuvent être amplifiées par le relatif isolement dans lequel se trouvent les salariés, par la déstructuration des collectifs de travail, par la dégradation des rapports professionnels et individuels et par des carences du management.


La méthode d’intervention de l’IRCAF Réseau permet :

  • D’identifier les dysfonctionnements et les interférences entre le contenu réel du travail, l’organisation et le management.
  • D’évaluer la charge de travail physique et mentale ainsi que les facteurs de risques.
  • D’apprécier et de favoriser la qualité des rapports de travail et du dialogue social.
  • De définir une nouvelle organisation du travail et de management plus favorable à la santé et à la sécurité (conception des dispositifs de production, définissions des tâches et des fonctions, temps de travail…).
  • D’améliorer les coopérations entre les services et les différents acteurs afin d’établir une meilleure efficience.